Au hasard des chemins, l'Histoire de Thuillies s'offre à nous. À nous de vous la faire partager : la région de Thuillies est non seulement une belle région, mais aussi une région pleine de (bonnes) surprises
(photos et textes : J.P. Dieux, sur base des précieuses informations de Claude Hennuy)

Commune de Thuillies

la Brasserie du Fou du Roi la Brasserie du Fou du Roi le domaine mérovingien le domaine mérovingien le domaine mérovingien la plus ancienne rue de Thuillies
le monument aux morts des deux guerres mondiales l'ancienne fontaine de Thuillies l'ancienne fontaine de Thuillies un reste probable de menhir un linteau ancien d'anciennes écuries
la Ferme de la Fontaine le Château de Thuillies la Clinique, rue de la Victoire la Cité des Hamoises la Cité des Hamoises la maison du garde-barrière
la Cité de Baulet la Cité de Baulet la Cité Champ Fleuri la Cité Champ Fleuri la Brasserie de la Rogère la Brasserie de la Rogère
les champs en face de la Ferme de la Cour la Ferme de la Cour la Ferme de la Cour la Ferme de la Cour la Ferme de la Cour la Ferme de la Cour






La Brasserie du Fou du Roi

C'est l'une des deux brasseries thulisiennes. Probablement la plus connue de l'extérieur, et dont les bières sont disponibles dans tous les bons commerces et auberges

Mobirise








La Brasserie du Fou du Roi

Cette photo vous montre une autre partie de la Brasserie, plus dans les "oeuvres vives"

Mobirise








Le domaine mérovingien

Cette entrée de ferme se trouve sur les traces d'un ancien domaine mérovingien datant du VIIe siècle

Mobirise




Le domaine mérovingien

Ce domaine, au fil du temps, est devenu propriété de l'Abbaye d'Aulne en 1260.

Son nom ancien, au contraire des noms anciens de Thuin (Thudo) et Thuillies (Tuguilo), ne se rapporterait pas à une personne, mais à un endroit, ou à la particularité de l'endroit (présence d'arbres...)

Mobirise








Le domaine mérovingien

Si la présence du domaine initial est déjà attestée au VIIe siècle, les bâtiments du corps de ferme ici présents datent, eux, du XVIIIe siècle

Mobirise






La plus ancienne rue de Thuillies

Son nom actuel est "rue des Combattants et Déportés", mais les anciens la connaissent encore sous le nom de "rue du Ronny" (traduction de ruisseau en langue celtique)

Mobirise











Le monument aux morts des deux guerres mondiales

Ce monument, situé rue de la Cour, fait face aussi bien à l'église qu'à la fontaine

Mobirise





L'ancienne fontaine de Thuillies

Elle est située rue de la Cour, et aurait pu disparaître, sans l'aide inopinée de monsieur Hennuy, mais aussi d'un journaliste du quotidien 'Le Rappel' (Roger Foulon) et d'un édile thulisien (Marcel Badot) : un magasin tout proche voulait un parking supplémentaire

Mobirise








L'ancienne fontaine de Thuillies

Cette plaque commémorative indique la présence, déjà avant 1604, de la fontaine de la rue de la Cour. Elle a été heureusement préservée de la destruction

Mobirise








Un reste probable de menhir

Il se situe au pied de l'église de la rue de la Cour; sa présence pourrait s'expliquer du fait que l'église actuelle a été bâtie sur un ancien lieu de culte

Mobirise





Un linteau ancien

À l'arrière d'une taverne bien connue de la rue de la Cour se trouve un linteau frappé du christogramme, ou monogramme chrétien, IHS (Jesu Hominum Salvator - Jésus sauveur des hommes) et de la date de 1669, preuve de l'appartenance du bâtiment à une structure beaucoup plus ancienne

Mobirise






D'anciennes écuries

Dans l'arrière-cour de la même taverne, surmontées du christogramme IHS et de la date de 1669 se trouvent d'anciennes écuries remontant au passé de Thuillies; les écuries servent à présent de remise à la taverne

Mobirise






La Ferme de la Fontaine

La taverne, la pâtisserie, et tous les autres corps de logis présents sur la photo, faisaient partie d'une seule et même ferme, la Ferme de la Fontaine, qui tirait son nom de la fontaine toute proche

Mobirise






Le Château de Thuillies

Il s'agit en réalité d'une ancienne grande ferme, dont on n'a conservé que le corps de logis central. Quelques aménagements ont été faits pour donner à cette demeure le cachet qu'elle mérite à l'heure actuelle

Mobirise







La Clinique, rue de la Victoire

Il y a bien longtemps que la Clinique a fermé ses portes, mais la bâtisse est restée, à l'abri des arbres et du soleil

Mobirise








La Cité des Hamoises

La Cité des Hamoises a été créée dans les années '60, sur des terrains où se trouvaient auparavant des campagnes

Mobirise








La Cité des Hamoises

Une autre vue de la Cité s'offre à nos yeux

Mobirise






La maison du garde-barrière

À l'époque, Thuillies connaissait bien plus le faste que maintenant. Trains et trams la reliaient quotidiennement au reste de l'entité, voire même plus loin.

Aujourd'hui, seuls les lieux sont restés...

Mobirise






La Cité de Baulet

C'est la première Cité de Thuillies, bâtie sur des terrains appartenant soit à l'Abbaye de Lobbes (au moins cent septante villages lui appartenaient !), soit à des sociétés de bienfaisance

Mobirise






La Cité de Baulet

Les maisons, pour beaucoup, ont été bâties en pierres du pays et chaulées, sur des terrains acquis suite à des ventes de biens nationaux. Elle se situe entre Ossogne et Thuillies, ce qui lui donne parfois le nom de "Cité Entre-Villes"

Mobirise






La Cité Champ Fleuri

Cette Cité a été construite sur l'emplacement de la Sucrerie Losseau. Celle-ci a longuement été une Sucrerie indépendante, puis s'est vue reléguer à un rôle mineur depuis la fusion avec la Sucrerie de Donstiennes

Mobirise








La Cité Champ Fleuri

Elle confère un petit air agréablement fleuri à la zone située entre la rue de la Cour et la nationale

Mobirise






La Brasserie de la Rogère

Son nom vient du fait que l'endroit était envahi par les roseaux (Rozière). Les bâtiments étaient occupés par la Sucrerie Losseau. Actuellement, la Brasserie de la Rogère produit la bière "la Saqwè"

Mobirise






La Brasserie de la Rogère

Une autre vue de la Brasserie. Celle-ci montre les anciens bâtiments administratifs de la Sucrerie Losseau

Mobirise






Les champs en face de la Ferme de la Cour

Ces terres sont d'anciennes possessions de l'Abaye de Lobbes. À droite du chemin vers Lobbes, l'on trouve les terres de la Grande Couture (environ trente-six hectares); à gauche, celles de la Bonne Couture, d'une superficie quasi-identique

Mobirise










La Ferme de la Cour

Son nom rappelle la Cour de Justice de Thuillies. La Ferme de la Cour est au coeur de Thuillies, ce qu'attestent déjà des écrits datant de l'an 865.

Sur ce linteau, l'on peut apercevoir le monogramme d'un des Abbés de Lobbes

Mobirise








La Ferme de la Cour

Nous vous présentons à présent une vue intérieure de cette grande Ferme, située près de l'endroit où siégeait la Cour de Justice

Mobirise








La Ferme de la Cour

À l'endroit fleuri au centre de la Ferme s'élevait anciennement le tas de fumier commun à toutes les fermes en activité

Mobirise












La Ferme de la Cour

Le pigeonnier était un point important, un signe de richesse, dans les fermes. Pour exemple, l'on pourrait aussi citer celui de la Ferme du Marquis, à Leers-et-Fosteau, tout proche.

À gauche, sous le porche, on peut apercevoir une meurtrière, qui servait à surprendre les ennemis et à défendre la Ferme

Mobirise













La Ferme de la Cour

Sous le porche, on peut encore apercevoir les gonds qui supportaient la lourde porte à double vantail de bois de la Ferme

Mobirise