Au hasard des chemins, l'Histoire de Thuillies s'offre à nous. À nous de vous la faire partager : la région de Thuillies est non seulement une belle région, mais aussi une région pleine de (bonnes) surprises
(photos et textes : J.P. Dieux, sur base des précieuses informations de Claude Hennuy)

Hameau de La Houzée

la Ferme de Lethald la Ferme de Lethald une ancienne fontaine une maison du pays le Calvaire de La Houzée une ferme près du Calvaire
  une ancienne potale gothique une maison de 1687 une maison de 1687 une embrasure de fenêtre  





La Ferme de Lethald

Cette ferme est bâtie sur les fondations de la ferme historique de Lethald, habitant des lieux dans des temps anciens.

La grille à gauche ouvre sur un ancien cimetière, où Lethald est enterré avec sa famille.


Mobirise






La Ferme de Lethald

La Houzée est devenue une dépendance de Thuillies en 1860, et appartenait auparavant à l'Abbaye de Lobbes.

Le hameau est né à partir de cette Ferme

Voici à présent une autre vue de la Ferme

Mobirise






Une ancienne fontaine

Il est dit de cette fontaine qu'elle alimentait déjà la Ferme de Lethald.

Elle a été sauvée de la démolition par monsieur Claude Hennuy

Mobirise





Une maison du pays

Elle a été bâtie en briques et en pierres du pays.

Ses appuis de fenêtre, dans le bas, montrent qu'elle a été construite avant 1830, car ils ne dépassent pas de la façade, tandis que le haut de la maison a été modifié ultérieurement

Mobirise













Le Calvaire de La Houzée

Il se situe sur l'emplacement d'une Chapelle démolie en 1820.

Les deux colonnes de part et d'autre sont des réminiscences de la Chapelle

Mobirise








Une ferme près du Calvaire

Près de cette ferme se tenait l'ancienne Chapelle, démolie en 1820. Actuellement, elle borde le Calvaire

Mobirise











Une ancienne potale gothique

Même si on ne connaît pas exactement son origine, ni sa rareté, il faut reconnaître sa beauté, d'autant plus qu'elle a été entièrement nettoyée par monsieur Claude Hennuy

Mobirise






Une maison de 1687

Cette maison date de 1687, comme en atteste le christogramme (ou monogramme religieux) IHS - Iesus, Homo, Salvator, ou Jésus, Homme, Sauveur - placé près de la tête de cheval au dessus du seuil de la maison

Mobirise











Une maison de 1687

Son christogramme affiche la date de 1687, accompagnée de la croix chrétienne et d'une mention attestant que son premier propriétaire, et peut-être constructeur, a été un homme du nom de Philippe Berteau

Mobirise








Une embrasure de fenêtre

La façon dont elle est construite, de manière irrégulière, atteste si besoin en est de l'ancienneté de la demeure

Mobirise